Vous êtes ici : Accueil > Découvrir Moult > Son histoire > Paire de fibules

Paire de fibules

pairedefibulesPremière moitié du Ve siècle ap J.-C.
Or et verroterie (L :11,6cm).
Musée de Normandie Caen.

La découverte faite en 1874 et connue sous le nom de « Trésor d’Airan » a eu un retentissement important parmi les chercheurs étrangers.
En France, il faut attendre la publication d’Edouard Salin et Albert France-Lanord (1949) pour constater un début d’intérêt de la part des chercheurs français [...]
La nature de la découverte et sa localisation, la description des objets et leurs emplacements, toutes ces informations sont contenues dans la première publication française qui a été faite par Eugène de Robillard de Beaurepaire (1875). [...]
Il s’agit de la découverte fortuite (extraction de sable) de la sépulture isolée d’une jeune femme qui a été inhumée avec une parure de vêtement, constituée d’objets en or et en argent.
L’ensemble est prestigieux, connu et utilisé en référence jusqu’au Caucase du Nord, en passant par l’Europe centrale.
La trouvaille a eu lieu sur la commune de Moult (hameau de Valmeray) qui est limitrophe de celle d’Airan.
Les objets ont d’abord été déposés dans la mairie d’Airan, puis transportés à la Société des Antiquaires de Normandie. [...]
En 1994, nous avons retrouvé l’emplacement de la tombe grâce à l’étude du cadastre napoléonien et à des photographies aériennes.
La tombe est rectangulaire (2,20 x 1 m) et profonde de 1,50 m, comme l’a indiqué Eugène de Robillard de Beaurepaire.
Il en est de même pour le contenu de la sépulture « un amas de terre grisâtre [...] semé d’ossements humains ».
La présence de terre grisâtre signale une inhumation en cercueil de bois qui prend cet aspect en se décomposant. [...] Malheureusement, le squelette a été réduit en poussière par le terrassier de 1874, seul un fragment de mandibule a permis de dire que le sujet était jeune et sans doute féminin. [...]
Le mobilier de la tombe est actuellement déposé au Musée de Normandie à Caen. Le niveau social élevé de cette femme peut être approché par la quantité d’objets en or qu’elle possédait. [...]
Le poids total des objets en or provenant de la sépulture de Moult est de 135,92 g. [...] Sans doute, la « princesse » de Moult accompagnait-elle un chef de guerre d’origine barbare, en charge de défendre les frontières de l’Empire romain. [...]
Les fibules, reliées par une chaîne en argent, servaient à fermer le manteau et elles étaient portées sur les épaules. [...]
Pour compléter l’inventaire du mobilier funéraire, il faut signalés des objets disparus pendant les bombardements de 1944 mais décrits et photographiés par E. de Robillard de Beaurepaire en 1874: une bague en or décorée d’une intaille et de grains d’ambre.
La gravure de l’intaille est fine et représente un satyre assis, avec un arc dans le dos, sur un rocher, qui tient un enfant nu dans ses mains. [...]
Extrait de « Rome et les Barbares – La naissance d’un nouveau monde »
Notice signée par Christian Pilet