Bienvenue sur le site officiel de la commune de Moult

DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE

AUX VOEUX DU 6 JANVIER 2018

 

 

Accueil : Approchez, bienvenue à tous  les présidents, les maires, les conseillers départementaux, municipaux, communautaires les concitoyens moulto-chichebovillais, les amis ;

Avant de parler de l’avenir et de souhaiter à chacun le meilleur pour l’année 2018 je souhaite redire quelques mots sur l’année 2017 qui fut pour notre Commune nouvelle de Moult-Chicheboville tout à fait importante.

D’abord sa création au 1er janvier, cette création a induit des sujétions nouvelles et des travaux supplémentaires d’harmonisation des pratiques de fonctionnement pour nos structures administratives et techniques, la démission de notre ancien maire après sa réélection de député nous a obligé à de nouvelles élections , vous avez élu en octobre un nouveau conseil municipal de 27 membres 13 femmes 14 hommes 19 moultais 8 chichebovillais, ce conseil m’ a ensuite élu comme maire puis Coralie Arruego comme, maire déléguée de Chicheboville, et 7 adjoints qui sont tous ici et que je vais nommer Matthieu Pichon 1er adjoint qui a une délégation générale pour remplacer le maire en son absence, Josiane Toffolutti chargée des affaires sociales, Benoit Boucton chargé des travaux, Nathalie Bazin Ponseel, chargée du personnel, Jean-François Savin, chargé des voiries et de la sécurité, Isabelle Nézet, chargée de la communication et des anciens et Alain Kerautret, chargé de la culture. Je les remercie tous pour leur engagement à mes côtés.

Et le travail a, comme je l’avais indiqué, continué à se dérouler comme il avait été prévu.

Je ne vais pas maintenant citer tout cela, je vais simplement mettre en avant, la fin des travaux à l’école de Chicheboville, et le lancement des travaux du parking de cette même école. A Moult depuis cette rentrée les bâtiments scolaires se sont enrichis d’un préau. La cour de l’école maternelle a été élargie, elle attend encore des aménagements ludiques.

J’y ajoute la construction de nouveaux logements dans le secteur du Val des cigognes, maisons en pleine propriété, maisons locatives  de type Pinel, logements à caractère social.

Nous avons commencé un plan de rénovation des trottoirs anciens, ceci a été réalisé rue de la paix et le sera dans les semaines qui viennent route de Paris devant et face aux commerçants.

Un «  malheur »  nous a cependant frappé  qui risque de nous coûter des désagréments financiers importants, je veux parler de « la mérule » dans notre église ! Les diagnostics ont été posés, un architecte maitre d’œuvre nommé, les premiers travaux d’assainissement ont débuté à l’intérieur par une entreprise spécialisée, dans les premiers traitements des bois et des sols et par les employés communaux  qui ont pris en charge des travaux extérieurs de traitement de l’évacuation des eaux pluviales source d’une humidité permanente importante dans les fondations de l’édifice. Nous ne sommes qu’au début d’un chantier qui sera très long et je préviens déjà nos paroissiens que la réouverture de cette église pour des offices religieux ne pourra pas se faire avant de nombreux mois.

La seule satisfaction que nous avons dans cette affaire est que l’orgue n’est absolument pas touché.

Afin de limiter le budget à consacrer à ces travaux nous instruisons des demandes de subvention auprès des services départementaux et préfectoraux des monuments historiques en particulier puisqu’une partie de notre église est classée.

Alors maintenant quels sont les objectifs que nous avons pour 2018

Des objectifs réalistes qui vont tenir compte des possibilités financières nouvelles qui nous seront accordées, ces possibilités demeurent encore aujourd’hui assez incertaines.

Nous avons tous envie que l’économie générale de la France se redresse et que la politique de notre nouveau Président porte ses fruits comme il nous l’indique, nous avons tout à y gagner et à tous les niveaux.

Le président dans son discours a insisté sur la fraternité, je voudrais moi aussi m’y attarder, je l’avais déjà fait dans un discours que j’avais prononcé lors de la venue de la ministre de la justice de l’époque Christiane Taubira. La fraternité c’est en autre chose le sentiment d’appartenance à une communauté de laquelle on peut attendre beaucoup mais aussi à laquelle on doit participer, et c’est quelque chose que j’apprécie par-dessus tout, être présent et actif dans les organisations qui tissent notre lien social, en un mot avoir un comportement de citoyen responsable. Je compte sur chacun d’entre vous.

Quels seront les éléments importants de cette nouvelle politique ?

La suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80 voire à terme 100% de la population.

Vous avez bien compris que cette année 2018 verra une première diminution de 30% de la taxe d’habitation pour ceux d’entre vous dont les RFR( revenus fiscaux de référence indiqués sur votre feuille d’impôts sur le revenu) seront inférieurs à des maxima fixés par l’Etat 27 000 € pour une personne seule, 43 000 € pour un couple puis ensuite 6 000€ par demi part supplémentaire.

Alors vérifiez votre RFR sur votre avis d’imposition, la commune ne jouera aucun rôle dans cette affaire. (et surtout ne venez pas me demander de faire telle ou telle chose dans le domaine, il s’agit d’une affaire purement fiscale pilotée entièrement par les services de l’état).

Cette diminution de recettes pour la commune, qui sont typiquement dévolues aux dépenses de fonctionnement ordinaire, devrait compensée à l’euro près nous annonce-t-on par une dotation de l’état- nous verrons bien !

Un autre élément nouveau qui risque d’être préjudiciable à notre développement est la modification de la politique du logement qui va remanier les territoires éligibles aux aides de l’état.

Ces incertitudes se font déjà sentir et les projets urbains en ce moment sont tous à l’arrêt dans l’attente de précisions.

D’une manière générale les dotations de l’Etat vers les collectivités locales, Région/ Département sont en diminution et donc les aides sous forme de travaux et de subventions seront en diminution, les conséquences les plus visibles en sont bien entendu l’entretien des routes départementales, le département ne finançant presque plus rien et demandant aux communes de prendre en charges ces travaux : exemple :La RN 13 qui dépendait de l’état a été déclassée en RD 613 dépendant du département maintenant pour son entretien, le département n’ayant pas de fonds demande à la commune de prévoir l’entretien de cette route dans toute la  traversée d’agglomération ce qui revient à mettre à notre charge tous les travaux de peinture.

Nos partenariats avec la CDC Val ès dunes se poursuivront comme par le passé, eux au contraire de ce que je viens de citer vont s’amplifier grâce à l’octroi d’un contrat de territoire qui nous permettra pour les quatre ans à venir de bénéficier de subventions pour des actions de structuration de nos infra structures.

Donc le temps est celui des économies raisonnées.

Nos projets ne devront pas faire que les dépenses dépassent les recettes, l’équilibre budgétaire sera strictement préservé.

Les principes en seront :

De maintenir au même niveau la pression fiscale des impôts communaux pour ceux qui continueront à en payer.

De valoriser la richesse communale par la vente de terrains en zone d’activités et nous allons ouvrir un nouvel espace de 2 ha contenant 6 parcelles qui sont déjà en partie commercialisées. L’activité économique reprend nous devons être prêts à faire face aux demandes qui ne manqueront pas d’arriver avec l’aboutissement du barreau routier au niveau du SMEOM.

De simplifier l’implication administrative communale dans la gestion des temps scolaires, le retour aux 4 jours devrait grandement y contribuer, c’est un dossier complexe qu’il nous faudra gérer dans la concertation la plus large avec les acteurs éducatifs.

En matière de travaux nous relançons le projet d’agrandissement de la mairie et ici aussi avec un souci de simplification du dossier, ces travaux auront deux phases distinctes, d’abord l’agrandissement, puis dans un deuxième temps la rénovation des locaux anciens.

Création d’un nouvel espace de loisirs entre les rues du Cahot et de Pakoslaw, nous achetons un terrain agricole, nous nous sommes mis d’accord avec le propriétaire, l’affaire est en cours, nous y installerons d’abord un city stade, des aires de promenade, et en fonction des demandes d’autres activités pourront y avoir lieu.

Nous poursuivrons en accord avec le SDEC l’effacement des réseaux dans le secteur de Béneauville –Chicheboville.

Nous travaillons à la révision de la carte communale de Chicheboville en vue d’y créer de nouvelles zones à urbaniser susceptibles de dynamiser un peu la démographie du secteur.

Nous sommes aussi en pourparlers pour finaliser l’achat d’un  bâtiment agricole à la marge de la zone d’activités ce bâtiment abritera les nouveaux ateliers municipaux de la commune nouvelle pour moitié et sera mis à disposition des associations sportives pour l’autre moitié.

Nous souhaitons améliorer grandement la communication avec tous les habitants en abandonnant peu à peu la distribution de flyers papier au profit de l’envoi de mails, avec les associations nous renforçant les liens via un bureau qui fonctionnera trois soirées par semaine dans la maison des associations.

Nous souhaitons développer toutes les actions dans les domaines de la culture, de l’artisanat, et en particulier renforcer les activités de la bibliothèque- médiathèque-ludothèque qui demeure un fleuron de notre commune et améliorer l’accès à l’enseignement de la musique.

Le renforcement de la sécurité routière demeurera une priorité, comment casser les vitesses excessives, par l’implantation de ralentisseurs, nous en avons installé rue de Pakoslaw et à Ingouville à hauteur des petits ponts de la Muance dont l’un a été détruit deux fois par de violentes percussions d’automobiles dont les conducteurs ne devaient pas être très frais, nous avons fait étudier la vitesse dans l’entrée de la Tringale, la vitesse d’entrée est jugée inacceptable par les services de l’agence routière départementale, des travaux seront proposés par le Département, nous venons d’y installer un nouveau panneau 50.

J’ai pris plusieurs arrêtés pour limiter la vitesse à 30km/h dans la majorité des voiries communales, certaines ont reçu des dispositifs J11 fait de deux ou trois quilles blanches incitant efficacement à ralentir.

Nous allons poursuivre, en particulier dans la rue Pierre Cingal et j’ai demandé que l’on étudie l’implantation de plateaux surélevés en face de la mairie et au croisement de la rue de Verdun.

Des problèmes se posent dans l’entrée de Chicheboville, ils sont aussi à l’étude.

Notre organisation communale  va s’articuler maintenant autour de 7 commissions thématiques animées, chacune par un adjoint au maire, il ne faut pas hésiter tout au long de l’année à faire connaitre et traiter par ces commissions les sujets qui vous apparaissent importants ou préoccupants.

 

Je ne saurai terminer ce discours sans souligner la qualité des rapports que nous entretenons avec les autorités et en particulier la gendarmerie, ses chefs et ses éléments (je ne peux plus dire ses hommes seulement).

Je souligne aussi l’excellence des relations que nous avons avec notre Communauté de communes, les différents syndicats inter communaux, nos communes voisines Bellengreville et Argences,  je souhaite que tout cela se poursuive dans des politiques de coopération gagnant-gagnant le football en est un très bel exemple, je n’oublie pas les « V » Valambray et Vimont avec lesquelles je souhaite que nous puissions trouver des partenariats nouveaux.

Voilà, du pain sur la planche, nous mettrons tout en œuvre pour réaliser le possible auquel nous sommes tenus et nous laisserons l’impossible de côté.

Je vous remercie et encore une fois bonne année et bonne santé pour chacun et partageons maintenant le verre de l’amitié.