Bienvenue sur le site officiel de la commune de Moult

photo M. Rault

Voeux du Maire

Discours de vœux 2019 : S RAULT Maire de Moult- Chicheboville le 6-janvier 2019

 

Accueil : Approchez ,Bonjour et bienvenue à tous.

Madame la Sénatrice Corine Ferret, Mesdames et Messieurs les conseillers départementaux, les présidents, les Maires, les conseillers municipaux, communautaires, les concitoyens moultochichebovillais, les partenaires sociaux économiques, les amis  et tous les autres s’il en reste.

Cette cérémonie des voeux du maire est une manifestation importante dans la vie d’une commune et de celle de ses partenaires, elle permet de faire le point, de rendre compte de l’action communale de l’année passée avec ses réussites et quelquefois ses regrets, et elle va indiquer les actions futures et les projets pour les mois à venir, en plaçant tout cela dans le contexte économique et social , municipal , communautaire, départemental régional, voire national. En effet vous les élus, vous savez bien que les paramètres à prendre en compte dans la gestion administrative de nos communes sont très nombreux, souvent complexes, quelquefois contradictoires, toujours de nature à ralentir les mises en oeuvre et bien souvent ces strates administratives

technocratiques , au lieu de se placer au service du public et des élus demandent trop souvent le contraire ,c’est à dire que nous nous placions à leur service, il conviendrait que tout cela évolue , mais je ne vois rien venir dans ce domaine.

Donc avant de parler de l’avenir et de souhaiter à chacun le meilleur pour l’année 2019 je voudrais revenir quelques instants sur l’année 2018 qui fut pour notre Commune nouvelle de Moult-Chicheboville tout à fait importante encore. Dans un contexte assez difficile ce fut une année de consolidation de notre union et dans ce cadre beaucoup de progrès ont été faits même si beaucoup reste encore à faire en terme d’harmonisation et de rationalisation, n’oublions pas que la création des communes nouvelles a pour but principal de faire des économies d’échelle et de permettre aux petites communes de bénéficier de plus de services et de moyens. Nous y reviendrons dans le bilan 2018. Je disais un contexte difficile car un contexte d’incertitudes , la politique menée par notre nouveau président et son gouvernement si elle se veut volontariste  apparaît floue et désordonnée , pour ma part je suis assez tenant de l’adage: « qui trop embrasse mal étreint ». La suppression progressive de la TH nous fait craindre des difficultés financières, la modification profonde des critères de financement du logement a

conduit à une paralysie des projets depuis fin 2017, dont les conséquences seront importantes dans les années à venir en terme de développement démographique et là aussi je vais y revenir. La multiplication des réformes de telle ou telle allocation la superposition confuse des avantages et des nouvelles taxes créent de l’incompréhension et donc de l’incertitude et finalement de l’angoisse pour l’avenir et cela touche toujours et d’abord les plus démunis, les plus faibles.

Nos communes péri urbaines sont à l’image d’ une partie importante de nos concitoyens, anxieuses et peu confiantes dans un avenir « qui chanterait », comme toutes elles connaissent la grogne sociale qui en ce moment se traduit par les manifestations et les occupations des gilets jaunes, notre rond point commun avec la voisine Argences en témoigne depuis maintenant un mois et demi. Ce phénomène du mal vivre existe il ne faut pas le nier, j’ai reçu au début du conflit les premiers représentants locaux du mouvement, je les ai écouté , ils m’ont aussi entendu, je les ai assuré d’une bienveillance responsable, ne pas maltraiter nos structures, rester respectueux des concitoyens.

Je leur ai dit qu’il conviendra de traiter ,leur mouvement  avec considération et surtout pas par

le mépris ou la négligence et faire comme si cela n’existait pas, il faudra le traiter avec respect sans attiser les haines qui ne peuvent être que le ferment d’extrémismes destructeurs du tissu social et donc de notre société toute entière. La solution; c’est comme toujours le dialogue, la compréhension des disfonctionnements et des difficultés , ce dialogue devrait être conduit par des gens de terrain connaisseurs de la vie de nos concitoyens, et; qui mieux que des maires expérimentés et sages seraient à même de le faire. J’espère bien que rapidement cette sagesse l’emportera, la situation ne peut pas durer de la sorte et j’en appelle à nos forces politiques nouvelles, c’est le moment d’agir de montrer que les dernières élections ont amené au pouvoir des élus utiles à notre république.

Pardon pour cette diatribe digressive mais je ne pense qu’il n’aurait pas été de bon aloi d’éluder cette situation.

Maintenant revenons à nos moutons, et parlons de 2018, l’an passé à la même date je terminais mon discours en étant pragmatique et en vous disant que nous tenterions de faire tout le possible en laissant de côté l’impossible; eh bien je crois que nous y avons réussi et sans doute même au delà en nous approchant

de l’impossible. Et avant d’en faire un résumé j’aimerais féliciter tous ceux qui ont rendu cela possible, à mes côtés la « fougueuse » maire déléguée de Chicheboville Coralie Arruego , les 7 adjoints Mathieu Pichon  » le tranquille » qui en plus de me suppléer pendant mes absences est en charge de la vie associative et elle est florissante, Josiane Toffolutti  » la généreuse »qui, secondée par Céline Vitchen a la lourde tâche de gérer le CCAS, Benoît Boucton mon indispensable  » bras droit » qui gère quotidiennement les affaires matérielles » et organise les travaux que doivent réaliser nos employés  des services extérieurs, Nathalie Bazin Ponseel en charge avec beaucoup de rigueur  du personnel et de leur carrière, Jean François Savin très sérieusement impliqué dans tous les problèmes de voiries et de la sécurité, Isabelle Nézet chargée avec sa gentillesse constante de la communication, et des anciens, Alain Kerautret qui avec implication et dévouement est en charge des affaires culturelles ; tous ont donné leur meilleur et obtenu de la réussite dans leur domaine. J’y associe bien entendu Xavier Pichon en charge des affaires scolaires et tous  nos conseillers municipaux qui aussi à leur niveau ont contribué à la bonne marche de notre communauté enfin je n’oublie pas nos conseillers

communautaires qui participent aux travaux de la CdC Val es Dunes.

Une politique efficace ne peut se réaliser sans ceux qui la mettent en oeuvre et ici bien entendu je veux parler ici de nos employés municipaux, ils ont tous été à la hauteur et pour illustrer cela je vais vous préciser quelque chose: Un grand quotidien national ( de droite)  avait il y a quelque temps fait ses gros titres sur l’absentéisme des fonctionnaires territoriaux en le situant en moyenne à 10% pour ceux de catégorie C ( catégorie à laquelle les nôtres appartiennent en grande majorité) et ce journal avait bien évidemment trouvé cela scandaleux, il est assez souvent de bon ton pour certains de taper sur les fonctionnaires en les déconsidérant ( je n’oublie pas que j’ai eu tout au long de ma vie une carrière de fonctionnaire et que ceux qui systématiquement les dénigrent me sont assez insupportables) , j’ai donc fait relever les absences de nos agents communaux  et le taux à Moult n’est pas de 10% comme le soulignait ce journal  mais bien au contraire seulement de 3,5% ce qui est conforme aux taux relevés dans les entreprises. Vous dire cela c’est aussi ma façon de les remercier et je leur ai dit au moment de Noël.

Qu’avons nous réalisé en 2018, je vais m’en tenir maintenant  aux choses les plus importantes;

La réfection des trottoirs s’est poursuivie, ceux devant les commerces le long de la RD 613  la route de Paris ont été réalisés;

L’acquisition d’un hangar qui va permettre d’abriter les ateliers municipaux qui se développent a été finalisée.

La construction de nouveaux logements à caractère social et relevant du dispositif Pinel est maintenant achevée rue Marie Hélène O’ Neil et je vais rappeler que l’inauguration de cette rue avait donné l’occasion d’un magnifique concert de piano donné par un artiste de réputation internationale.

Les travaux de  » démérulation » j’invente le mot de l’église se sont poursuivis, l’ensemble de l’édifice est maintenant quasi assaini  et les phases de réhabilitation vont pouvoir commencer.

Des travaux de sécurisation des ponts d’Ingouville ont été menés après que trois accidents successifs les aient endommagés.

Des petits dispositifs ralentisseurs ont été disposés dans certains endroits jugés dangereux en raison de vitesse excessive et je veux ici redire que maintenant  la quasi totalité des voies communales est classée en zone  » 30″

Le lotissement dit du « relais de poste » a vu tous ses lots vendus et de nombreuses maisons individuelles y sont en cours d’édification.

Enfin le frémissement économique que j’avais pressenti l’an passé s’est confirmé, le chantier de viabilisation de la nouvelle zone industrielle s’achève, les terrains sont pré vendus, le premier permis de construire est déposé.

Voila pour le territoire historique de Moult .

Pour celui de Chicheboville en 2018 nous avons:

-terminé la réalisation du parking de l’école,

-mis la dernière main à la modernisation de la carte communale qui va permettre une dynamisation de l’urbanisme dans le secteur.

-Acheté des parcelles dans le marais

- en partenariat avec la CdC participé à la création d’un observatoire dans la zone natura 2000.

La commune a accompagné les travaux d’amélioration et de restauration dans la chapelle de Béneauville et débuté les travaux d’effacement des réseaux en partenariat avec le SDEC.

Voila pour ce qui était normalement prévu cependant le plus gros dossier que nous avons eu à

mener a été un imprévu: celui de l’adaptation de nos structures scolaires à une forte montée des effectifs durant cette année passée.350 enfants au groupe lucien Cingal à Moult , 115 au groupe vents et marais à Chicheboville, plus de 450 enfants scolarisés.

A Moult au groupe Lucien Cingal la création d’une 14ème classe a conduit à édifier dans l’urgence- le dossier a été ouvert en mai- deux nouvelles classes modulaires permettant de dégager une salle des maitres et une salle de travaux manuels dans les locaux anciens.

A Chicheboville au groupe vents et marais l’effectif est passé à 5 classes, nous avons profité de cette augmentation pour aussi édifier en plus d’une classe , une cantine afin d’éviter au enfants de parcourir chaque jour par un chemin mal aisé les quelques centaines de mètres qui séparent l’école de la salle des fêtes. Non seulement une cantine mais aussi tout le matériel qui va avec.

Nous avions ainsi réalisé l’harmonisation des moyens entre les deux groupes. Des classes et une cantine à chaque endroit. Un total de 19 classes élémentaires et maternelles un record je pense national  pour une commune de notre taille.

Ces nouvelles constructions modulaires donnent maintenant pleine satisfaction aux personnels et aux usagers.

Livrer dans les temps ces classes et cantine pour la rentrée à Moult et en Octobre pour Chibo a été un véritable tour de force et je remercie vivement tous les acteurs de ces réalisations ( architectes, entreprises personnels).

Cette année également  le partenariat avec la CdC s’est particulièrement renforcé et je m’en réjoui, non seulement plusieurs projets ont été traités ensemble mais aussi et pour la première fois la commune ayant officiellement dépassé les 2000 habitants (la population INSEE est officiellement en 2016 de 2998, ce qui veut dire 3500 en réalité en 2019 )Ces chiffres ont permis via un contrat de territoire géré par la CdC de pouvoir attribuer une subvention fléchée pour des projets Moulto-chichebovillais répondant aux critères du contrat de territoire, deux projets pourront bénéficier de ces subventions, la construction des nouveaux locaux de la mairie et le projet de création d’un nouvel espace de loisirs, je dirai un mot les concernant dans quelques instants.

Bien que tout cela soit satisfaisant quelques ombres ternissent le tableau. Comme je l’ai indiqué

auparavant l’incertaine politique du logement n’a pas permis d’avancée nouvelle dans ce domaine depuis 18 mois, très peu de logements nouveaux ont été livrés, la chute du nombre de demandes de permis de construire a été importante et tout cela a une traduction démographique immédiate, alors que ces dernières années le nombre de naissances à Moult a été constant autour de 40, seulement 20 enfants de Moult sont nés cette année, cette faiblesse nous indique déjà que dans trois ans il nous faudra fermer une classe.

Triste nouvelle !!!

Bien , maintenant que prévoyons nous pour 2019, même si la situation générale reste préoccupante nous continuerons à tenter de mener à bien tous  les projets sur lesquels nous nous étions engagés.

Le gros chantier de l’année sera la construction de nouveaux locaux pour la mairie de la commune nouvelle de MC. Toutes les concertations ont été menées, le cabinet d’architecture choisi après concours, les demandes de subventions sont en cours auprès des services de l’état et du département, la demande de PC est déposée, les appels d’offre auront lieu au printemps et si tout va bien le chantier débutera l’été prochain pour une durée de plus d’un an. Donc

une nouvelle mairie entrera en service à la rentrée 2020.

Nous allons poursuivre les travaux de réfection des trottoirs ils concerneront très bientôt la rue des marronniers et la rue des acacias.

Le chemin des marais va grâce au concours de la CdC être re surfacé, il sera rendu piétonnier pour les non riverains, et  compte tenu de l’intérêt faunistique et floristique et de son importance comme chemin de randonnée ,il sera agrémenté de panneaux  explicatifs adéquats.

Nous terminerons les aménagements scolaires à Moult avec l’implantation d’un préau supplémentaire pour les maternelles et nous aurons ainsi répondu à toutes les demandes des parents d’élèves.

Une bonne nouvelle pour le logement, le chantier de la Traverse qui était à l’arrêt depuis plus d’un an va pouvoir repartir en janvier, outre les parcelles individuelles, il comprendra des maisons et des logements plus collectifs dans le cadre d’un programme dit PSLA qui prévoit que ces logements à caractère social édifiés par un nouveau partenaire la société ex haut normande Logéal associée aux foyers normands seront accessibles à la propriété selon des modalités très avantageuses pour les futurs occupants. Il s’agit là

d’une offre d’un type nouveau qui devrait être susceptible d’intéresser bien des jeunes. Ces nouveaux logements seront livrés mi 2020 je pense.

Le dossier de création d’un parc de loisirs entre la rue de Pakowslav et la rue du Cahot sera lancé , pour des raisons de demande de subvention il a été un peu retardé en 2018 mais il n’est pas abandonné.

Les nouveaux ateliers municipaux seront progressivement aménagés. Dans le cadre de la transition énergétique nous allons étudier en partenariat avec le SDEC la pose de panneaux solaires sur une surface d’environ 600 m2 puisque la toiture s’y prête.

La politique d’extinction nocturne de l’éclairage communal sera poursuivie l’économie d’environ 35000 euros par an sera injectée dans la transition énergétique.

A Beneauville , côté Chicheboville l’effacement des réseaux se poursuivra, les travaux sont en cours.

Dans le marais Natura 2000 nous poursuivrons notre politique d’achat de petites parcelles pour obtenir la maitrise totale du site. Nous continuerons notre partenariat avec la CdC pour la création d’un observatoire et la commune cédera quasi gratuitement l’espace qui recevra cet aménagement.

Nous étudierons avec beaucoup de soin le développement de l’urbanisation  qui devrait voir le jour dans Chicheboville lorsque la nouvelle carte communale sera définitivement acceptée après que l’enquête publique ait été favorable.

Dans le cadre du plan « Bibliothèque » lancé cette année à la suite du rapport Orsena, nous venons de recevoir une fort bonne nouvelle notre bibliothèque vient d’être retenue ( très peu le sont jusqu’ici) pour recevoir une subvention de l’Etat couvrant à 80% les frais d’élargissement des horaires d’ouverture en particulier en fin de journée et le dimanche, ceci permettra l’embauche d’un étudiant se spécialisant dans le domaine qui viendra épauler le dispositif en place. Nous réaliserons encore ainsi  de nouveaux efforts sur le plan culturel.

Nous poursuivrons l’aide aux associations locales, la vie associative continue de se développer et nous comptons maintenant près de 30 associations de toute nature dans lesquelles une grande fraction de la population s’engage. Le succès cette année du Téléthon qui m’a t on dit a encore battu son record financier en est chaque année la traduction et je voudrais ici souligner la qualité des prestations qui ont été présentées, parmi celles-ci j’ai été particulièrement impressionné par les mini concerts qu’ont donnés les

enfants de l’école de musique tant pour le chant que pour la pratique instrumentale. Ceci n’enlevant rien aux autres bien entendu, mais je n’ai pas pu passer partout tant il y avait de choses à voir et à entendre. J’adresse toutes mes félicitations aux organisateurs et je souhaite que le Téléthon 2019 batte le 2018.

Pour les anciens nous poursuivrons les activités habituelles les repas le voyage, les cadeaux de fin d’année, j’ai cependant demandé que l’on revoie un peu les règles de l’ancienneté afin de mieux coller à la réalité, la durée de vie s’allonge constamment il faut en tenir compte d’autant plus que les budgets ne sont plus extensibles, j’aimerai que l’on arrive à considérer que l’on est un ancien à partir de 70 ans dans les années à venir. Je sais bien que cela va faire râler mais rester jeune doit être un objectif bien plus louable que celui de devenir prématurément vieux !!!

Nous reconduirons les manifestations culturelles pour les petits et les grands, animations culturelles à la bibliothèque, concert, exposition, cinéma en plein air etc…

Dans le domaine économique le développement j’en suis certain compte tenu des éléments en ma possession se poursuivra, la CdC qui deviendra totalement responsable de ce secteur aura la volonté

de continuer les actions entreprises dans le domaine depuis de nombreuses années à Moult le président Pichon m’a assuré de sa détermination dans le domaine.

Enfin nous allons mettre en place le panneautage des zones sans tabac extérieures dans les endroits les plus fréquentés par le public et celui des jeunes en particulier.

Vous avez été informés que la politique du ramassage du verre du SMEOM va changer cette année et de nouveaux containers à verre ont été implantés sur la commune, il conviendra que chacun respecte bien leur utilisation et qu’ils ne se transforment pas en dépotoirs.

Voici bon nombre d’éléments prévus, mais la vie étant faite aussi d’imprévus nous essaierons d’être réactifs et attentifs aux futures évolutions, en particulier celles du SCOT de manière à y répondre au mieux  dans la mesure de nos moyens.

J’ose à peine évoquer ici le serpent de mer, l’arrivée du barreau routier est imminente ! il alimentera directement notre zone industrielle les travaux vont débuter en 2019, les conséquence lorsqu’il sera mis en fonction en 2021, vraisemblablement, seront considérables pour notre

économie mais il est encore trop tôt pour l’évoquer en détail attendons le premier coup de pioche !!!

Je ne voudrais pas terminer ce discours sans parler de la qualité des rapports que nous entretenons avec nos voisins, non seulement dans le cadre de la CdC Val es Dunes mais aussi bilatéralement avec nos voisins , en premier lieu Argences avec qui nous avons des projets de développement commun et ici je pense bien évidemment à l’agrandissement du centre commercial Leclerc, mais aussi au niveau des associations et en premier lieu le football. Dans un autre domaine, j’ai déjà évoqué avec Dominique Delivet d’autres sujets comme  la nécessité je pense d’améliorer la qualité de l’accueil de nos personnes âgées et d’étudier la possible implantation d’un EPAD moderne sur le territoire.

Je pense aussi à Bellengreville qui est souvent à nos côtés notamment pour les sports , le foot le badminton et qui a connu cette année passée un important incident avec l’incendie de son chantier de cantine scolaire  et Minot Piat son maire nous en un peu voulu de lui avoir fait naître le sentiment que nous l’avions laissé tomber dans cette affaire , pour ma part je le regrette vivement et je lui en ait fait part. Je n’oublie pas Valambray avec laquelle nous avons beaucoup de choses à faire en commun, en matière scolaire et aussi en matière culturelle, j’ai eu le

bonheur de participer à l’invitation de Patrice Martin à l’inauguration d’une statue imageant la  » princesse d’Airan » dont personne n’ignore que le trésor  fut découvert sur le territoire de Moult , notre histoire a aussi en commun un fait historique de la deuxième guerre mondiale , celui d’un déraillement de train allemand qui fut retentissant et coûta ensuite cher a de nombreux otages, celui d’un avion abattu à la lisière de nos deux communes , il me semble qu’il y a ici les prémices d’un développement culturel commun et j’aimerais que les responsables des affaires culturelles de nos deux communes nouvelles prennent langue pour tenter de bâtir un programme culturel et historique commun.

Un dernier mot enfin pour parler de notre gendarmerie , de sa qualité, des excellents rapports que nous entretenons, cette caserne devient une des plus importante de notre région, un Capitaine y est maintenant en poste, on m’indique que l’ autonomie de cette brigade est en voie de réalisation, je le souhaite vivement , j’ai demandé que l’on prévoie un éventuel élargissement des locaux afin d’être prêts le moment venu.

Voila j’ai été sans doute un peu long mais nous avons tant de chose à dire et à faire.

Donc que chacun passe la meilleure année possible en 2019 je souhaite vraiment  que nous ayons  encore les moyens dans nos communes de mettre en oeuvre des politiques locales dynamiques au service direct de nos populations sans ostracisme, sans différence dans un esprit de fraternité sociale et républicaine. L’humanisme cher aux radicaux ne peut pas s’évanouir, même si la société évolue ses principes doivent rester les piliers de notre engagement.

Allons maintenant partager le verre de l’amitié dans le laïc respect de la séparation de l’église et de l’état entre un verre de vin pétillant et un morceau de galette des rois