Accueil

Retrouvez nous sur facebook
 

Le Mot du Maire

Discours des vœux 
11 janvier 2020  

 

 

 

 

 

 

 

Mesdames et Messieurs les conseillers départementaux, les présidents, les Maires, les conseillers municipaux, communautaires, les concitoyens moulto-chichebovillais, les partenaires sociaux économiques, les amis et tous les autres s’il en reste.

Cette cérémonie des vœux du maire est une manifestation importante dans la vie d’une commune et de celle de ses partenaires, elle permet de faire le point, de rendre compte de l’action communale de l’année passée avec ses réussites et quelquefois ses regrets. Elle devrait indiquer les actions futures et les projets pour les mois à venir, en plaçant tout cela dans le contexte économique et social, municipal, communautaire, départemental, régional, voire national. Cependant, étant donné que pour moi même ce discours de vœux est le dernier puisque comme vous le savez je ne briguerai pas de mandat supplémentaire et que dans le contexte électoral il n’est pas permis de parler de projets futurs, je me contenterai donc de parler des nombreuses affaires en cours déjà décidées par le conseil municipal actuel.

Avant cela, je vais évoquer le contexte général national.  L’an passé, dans ce même discours de vœux, j’avais insisté sur l’incertaine situation que créait le mouvement des gilets jaunes et sans polémiquer sur le bien fondé ou non de ce mouvement, j’avais indiqué que l’instabilité, l’incertitude étaient des freins aux actions de nos structures, chacun sait que l’on va plus loin avec le pied sur l’accélérateur que sur le frein.

A peine sorti de ce marasme, cette année la situation se répète avec le problème des retraites et je pourrai reprendre l’exact discours de l’an passé. Ici nous souffrons peu des difficultés engendrées par les grèves en particulier des transports, encore que j’observe que les parkings de la gare sont moins garnis que d’habitude, mais enfin, même si les revendications peuvent apparaître légitimes, pourquoi ces affrontements continuels, pourquoi de sereines négociations ne sont-elles pas possibles ? Sommes-nous rentrés dans une nouvelle période où seuls les conflits seraient de nature à régler les différends sociaux ou non en fin de compte tous ces comportements rigides et irrespectueux affaiblissent notre démocratie, notre vivre ensemble, affaiblissent notre économie, nous font plus reculer qu’avancer et cela est très difficilement acceptable par beaucoup et en particulier par des maires dont le souci principal est constamment au contraire de renforcer les liens sociaux , en tout cas je suis de ceux là.

Voilà pour ma petite ire annuelle. Revenons à nos foyers Moulto-Chichebovillais et dressons un bilan des mois écoulés.

Nous avons encore cette année réalisé beaucoup des choses que nous avions prévues.

Tout cela a été possible grâce à l’implication du Conseil municipal et au travail de mes adjoints, je les remercie tous, ils ont à leurs niveaux respectifs menés à bien les tâches qui leur incombaient.

J’ai dans la cérémonie de Noël également félicité nos employés communaux pour la qualité de leur travail en 2019 et cette année encore j’ai souligné avec force leur conscience professionnelle avec un taux d’absentéisme minimal record (seulement 2,8 % de jours d’absence) tout un travail au service de la population à l’école, à la bibliothèque, dans les services extérieurs, au sein des services administratifs. Merci à vous (je crois que l’on peut les applaudir).

En termes de réalisation, il y a évidemment un dossier Phare : celui de la construction – extension de la nouvelle mairie. (j’ai fait afficher ici les plans du projet). Après un démarrage un peu lent et difficile en 2017-18 l’année 2019 a vu l’éclosion rapide et favorable du chantier depuis le travail des architectes, le choix des entreprises, le lancement des travaux dont la première phase de VRD et de gros œuvre s’achève en ce moment. A ce propos, là aussi, je veux mettre en avant le travail de tous ceux qui participent : les concepteurs, les contrôleurs, les entreprises, les administratifs, la réussite et la qualité d’un tel chantier (les communes n’en connaissent qu’un par siècle) reposent sur l’harmonie et la confiance de tous les acteurs, ce qui nous revient de créer et maintenir. Les travaux de second œuvre vont maintenant se poursuivre et l’ouverture sera, nous l’espérons, effective à la fin de l’été.

Je ne vais pas énumérer tous les chantiers petits et plus grands que nous avons mis en œuvre, je vais citer les plus emblématiques comme :

– la poursuite de l’effacement des réseaux à Chicheboville,

–  la poursuite des constructions et modifications à l’école Lucien Cingal

– la mise en œuvre de la viabilisation nouvelle en ZI avec l’accueil d’entreprises

–  la poursuite de la réfection des trottoirs dans les lotissements.

– le lancement effectif (avec retard du lotissement de la traverse) les premières maisons sortent de terre alors que les lotissements du val des Cigognes et du relais de poste affichent maintenant complets.

– la mise en place sur le territoire de Chicheboville des projets de lotissement dits « des fleurs » et « Le Village » (je profite de ce moment pour faire un petit aparté : va commencer dans quelques jours le recensement de la population. Vous devez tous y participer, cette opération de comptage de la population est très importante pour les finances communales parce qu’un bon nombre de financement de l’état et des collectivités se fait per capita c’est à dire au nombre d’habitants, et je crois que l’objectif de 3500 habitants à Moult-Chicheboville sera atteint.) et que les financements publics seront ainsi bien augmentés dans les années à venir.

– un mot pour la réussite de notre bibliothèque qui a vu, grâce au plan « Orsenna » et au financement de l’Etat, ses activités s’élargir. Ceci a été souligné par des articles élogieux dans la presse. L’importance de cette bibliothèque est telle qu’elle va organiser en Avril avec l’aide de la commission « Culture » un festival du livre policier auquel participeront un nombre très important d’écrivains (37 auteurs) parrainé par Stanislas Petrosky.

– la qualité de notre environnement est un souci constant, la commune a acquis de nouvelles parcelles du marais du territoire de Chicheboville dans le cadre de Natura 2000. Le marais de territoire de Moult va être équipé dans les semaines qui viennent de panneaux informatifs sur la faune et la flore de ces endroits remarquables. En début d’année, des plantations importantes en nombre ont été réalisées dans la plaine.

– un mot sur l’église Sainte-Anne : les travaux de restructuration totale du sol sont terminés, l’ameublement (avec les éléments de bois qui ont pu être sauvés) va maintenant commencer et à nouveau des concerts d’orgue pourront bientôt y être donnés.

J’oublie beaucoup de choses mais je ne veux pas être trop long, je ne vais pas comme je vous l’ai dit faire de projets nouveaux pour l’avenir, ceci revient maintenant à mes successeurs qui auront néanmoins à poursuivre les actions en cours et j’en ai listées un certain nombre que je leur communiquerai.

Je voudrais terminer ce discours en me félicitant des bonnes relations que nous avons entretenues tout au long de l’année avec la Communauté de communes Val ès dunes et en particulier cette année dans le domaine industriel et nos communes voisines, Argences, Valambray et Bellengreville.

Je veux aussi souligner l’excellente collaboration que nous avons eue avec la gendarmerie et en particulier avec ses chefs : le capitaine Vallée et le major Tillier.

Je salue enfin tous nos partenaires industriels, commerciaux, de service avec lesquels nous avons je le crois bien travaillé cette année.

Voila. Je vous souhaite donc à tous une excellente année 2020, surtout en matière de santé comme on dit à mon âge et je termine avant le verre de l’amitié et la galette par une anecdote

– la rencontre avant hier de deux jeunes gens qui venaient accomplir un acte de reconnaissance anticipée auprès des services de l’état civil, madame devant avoir un enfant très bientôt, au cours de la conversation qui s’ensuivit ils me dirent toute leur satisfaction d’être ici :

Madame a passé toute sa jeunesse à Moult, elle est une enfant du pays, elle a été très contente de pouvoir y revenir habiter dans un des logements nouveaux dits  » loi Pinel ». Monsieur, d’un village proche, vient de trouver un emploi dans la nouvelle usine « Cap Profilé ». Ils s’installent, ils vont avoir un enfant… voila qui récompense à merveille le travail d’un Maire.

Enfin, en direction de mes futurs successeurs, je me contenterai de leur répéter « l’union fait la force quels que soient les moyens et le moment d’y parvenir » et de leur souhaiter le meilleur pour notre nouvelle commune.

 

Sylvain Rault