ASSOCIATION DES PROPRIETAIRES DE DROITS DE CHASSE DE CHICHEBOVILLE

Bureau

Président : Jean Arruego
Secrétaire : Daniel Duyck

Renseignements

  • Contact : 06 15 17 53 25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’heure des « anti-tout », faisons ensemble pour conserver nos traditions et le patrimoine naturel et sauvage de nos campagnes.

Pour pouvoir mettre à disposition des chasseurs de Chicheboville, notre association a pour objet, tout au long de l’année, de veiller au bon équilibre des populations de différents animaux chassables et non chassables : contrôle des prédateurs, protection, nourrissage et repeuplement des espèces emblématiques des zones de plaine, lièvre, perdrix, faisant. Nous sommes aussi très attentifs à la biodiversité des milieux, faune, flore et insectes, faute de quoi les habitats ne sont plus favorables au maintien durable des espèces. Sans cela, la chasse, facteur d’équilibre et de bonne gestion, ne serait pas possible.

L’essentiel de ses actions est :

La régulation de certaines espèces indésirables occasionnant des nuisances (on ne doit plus dire « nuisibles ») est indispensable. Le piégeage des ragondins et des renards assuré par l’association est une œuvre de salubrité publique. Il faut savoir que le ragondin et le renard sont porteurs de l’échinococose, une maladie très contagieuse, transmissible à l’homme et aux animaux domestiques par le toucher. Les œufs microscopiques de ce parasite sont disséminés dans les crottes des renards et de rongeurs, et peuvent être déposés sur les plantes, les baies sauvages, le sol, et même sur les légumes du jardin. Les chiens et les chats qui chassent les rongeurs peuvent se contaminer de la même façon. Ne laissez pas divaguer vos chats, ils chassent aussi beaucoup d’oiseaux et de petits lièvres. En 2018 27 ragondins et 8 renards ont été piégés.

L’agrainage et le maintien de points d’eau sont nécessaires pour le bon développement des reproducteurs. Une vingtaines de points sont ainsi entretenus et visités périodiquement, Chaque année, plus d’une tonne de grain et 1500 litres d’eau sont distribués.

Le repeuplement. Ces dernières années nous avons fait un effort particulier pour réintroduire des faisans de souches naturelles dont la particularité est de se percher la nuit, hors d’atteinte des prédateurs Ainsi, c’est avec bonheur qu’au hasard des promenades, chacun peut  en rencontrer.

Depuis 2016, notre effort a aussi porté sur les perdrix de reproduction, entre 50 et 75 par an.

Parlons aussi sécurité. Chaque année on dénombre  en France quelques 600 décès par noyade, près de 150 en montagne, 13 par accident de chasse en 2018 pour 1.2 millions de permis de chasse, aucun non chasseur. Ce sport est d’autant moins dangereux qu’il est encadré par des règles de sécurité très strictes. Soyez aussi prudents lors de vos promenades et respectez les panneaux indiquant les battues.

 La possibilité de chasser destinée en priorité aux habitants de la commune. Si nous faisons appel à des personnes extérieures, c’est pour permettre un exercice efficace et sécurisé des battues au grand gibier ; mais notre souhait reste de trouver davantage d’adhérents sur la commune. Les chasseurs entretiennent aussi la convivialité avec une matinée tripes en hiver et un méchoui fin juin.

La prochaine réunion en assemblée générale aura lieu :

jeudi 12 septembre à 20h30

salles des fêtes de Chichevoville.

Avis aux candidats !

Le Président : Jean Arruego